Un programme de valorisation de l’animation estivale : Sainte-Marie mise sur ses jeunes!

« Être animateur, c’est plus qu’un travail d’été », voilà ce qu’affirme, avec enthousiasme, Madame Marie Douce Guay, la responsable du programme « Camp de jour » au sein de l’équipe du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire (SLCVC). Toujours soucieuse de mieux répondre aux besoins des parents et de leurs enfants, Madame Guay poursuit son travail en ayant comme objectif de toujours améliorer le programme.

« Un animateur c’est plus qu’un étudiant qui joue avec des enfants toute la journée. Ici, à Sainte-Marie, chaque animateur reçoit une formation des plus complètes avant de débuter ce travail, près de 100 heures sont dispensées », conclut Marie Douce Guay. En effet, depuis 2015, la Ville a effectué le virage DAFA. Maintenant, chaque membre de l’équipe estivale détient le Diplôme d’aptitudes aux fonctions d’animateur (DAFA). Un plus pour tout le monde : animateurs, parents et enfants!

« En 2109, être animateur implique plusieurs rôles sous-jacents. De psychologue à pédagogue, en passant par l’infirmier, le négociateur et, sans oublier le clown, l’animateur doit être en mesure de s’adapter à tous ces rôles pour répondre aux besoins des enfants et aux attentes des parents », explique la technicienne en loisir du SLCVC, Marie Douce Guay, qui est aussi maître DAFA.

La réalité du quotidien génère des situations qui complexifient les tâches de l’animateur : les attentes des parents sont plus élevées, alors que les normes de sécurité sont de plus en plus rigoureuses. En plus de faire preuve de maturité pour accueillir tous les enfants inconditionnellement, assurer leur intégration, leur faire vivre des réussites, les animateurs doivent composer avec des jeunes qui ont besoin d’un soutien professionnel pendant l’année scolaire. Voilà autant de défis qui se présentent à eux.

Pour encourager les animateurs à se dépasser, à s’améliorer, à poursuivre leurs études ainsi qu’à donner toujours le meilleur d’eux-mêmes, la Ville de Sainte-Marie renouvelle son programme de valorisation à l’animation estivale en décernant 5 bourses, totalisant 1 000 $ dans 5 catégories différentes. Les bourses seront remises à l’automne, suite au processus d’évaluation continue.

Par ces gestes, le conseil municipal de la Ville de Sainte-Marie et l’équipe du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire (SLCVC) tiennent à souligner l’importance du travail réalisé par les animateurs auprès des jeunes. L’organisation est particulièrement fière de l’engagement et de la détermination des animateurs qui se soucient constamment du bien-être des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *